Vous êtes ici

print

Les nouveaux quartiers en extension urbaine

Activités économiques

Parc d'activités de Lavallot Nord - Guipavas

Superficie : 60 hectares

Concepteur : SAFEGE - Atelier de l'île

En cours

Environnement

La charte de développement durable du parc d'activités économiques de Lavallot Nord

Cette charte répond à 7 grands axes :

Un parc d’activités intégré à la dynamique urbaine de Brest métropole océane grâce à sa proximité avec d’autres pôles urbains

Le centre-ville de Guipavas, la zone commerciale du Froutven et la zone de Kergaradec qui offre des services (restaurants d’entreprises, crèche …). 

La rade de Brest se situe à moins de 3 km et le vallon du Stang Alar à 1,5 km. 

Les transports collectifs et les modes de déplacements doux seront optimisés. Des moyens complémentaires, à l’initiative des entreprises, seront encouragés : plan de Déplacements des Employés, navette Inter-entreprises, transports à la demande ou encore co-voiturage.

Un projet qui contribue à la qualité paysagère et écologique de l’entrée de ville

Le paysage est marqué par la présence de l’activité agricole et du végétal. Cela nécessite donc de porter une attention particulière à l’aspect et au gabarit des bâtiments, aux traitements des clôtures et des aires de stationnement.

Une qualité de vie au sein du Parc

L’organisation des déplacements a été étudiée : des cheminements piétons et cycles à proximité de la zone naturelle seront une alternative de déplacements « doux » à l’intérieur du site et vers les secteurs situés à la frontière.

Le renforcement de l’offre de services aux entreprises

Les objectifs sont d’adapter l’éclairage public aux besoins, en conformité avec la gestion « développement durable » de la politique Eclairage Public, d’éviter les pollutions visuelles en autorisant uniquement les enseignes intégrées aux bâtiments, d'encourager les initiatives des entreprises pour la gestion des déchets et enfin de développer l’accès au Très Haut Débit.

La réunion des conditions d’un aménagement durable

Il comprend une gestion collective des eaux pluviales, la production de bâtiments économes en énergie et à faible émission de Gaz à effet de serre, et l’adaptation d’un réseau viaire pour limiter les nuisances liées au transport des déchets.

La prise en compte des sujétions de gestions et d’entretien

Le parti d’aménagement vise à mettre en place des modes de gestion et d’entretien des espaces publics ne générant pas de pollution ou de dépenses inutiles. La gestion des eaux pluviales se fera en priorité sur les emprises trouvées dans la zone naturelle, afin de ne pas impacter l’écosystème. 

Un suivi des objectifs à toutes les étapes de l’opération

Une enquête préalable a été réalisée par BMa afin de cerner les besoins des actifs et des entrepreneurs présents sur les zones voisines. Au niveau du management, des outils interactifs seront mis en place, notamment par la création d’une grille d’évaluation du projet d’ensemble, qui sera renseignée au fur et à mesure de l’avancement du projet.