Vous êtes ici

print

Les nouveaux quartiers en extension urbaine

Logements

Fontaine Margot - Brest Saint Pierre

Superficie : 65 hectares

Concepteur : Agence Nicolas Michelin et Associés

En cours

À l’ouest de Brest, le site de la Fontaine Margot offre des vues lointaines sur la campagne environnante et concentre de nombreux éléments du patrimoine brestois. Conjuguer cet espace exceptionnel avec la demande de logements et d’activités sera bientôt possible, avec la réalisation d’un nouveau quartier intégrant une approche de développement durable.

Environnement

Développement durable

La nature est très présente dans le projet qui prend en compte les éléments paysagers actuels du site. Ainsi, le site de la Fontaine Margot s’organise autour de deux zones naturelles - les prairies du Vern et Poull ar horred, et des bocages existants.

Une concertation préalable importante sur une durée de 3 ans, a été menée selon la démarche ADDOUE  (Approche développement Durable des Opérations d’Urbanisme).

La prise en compte d’un aménagement respectueux de l’environnement se retrouve notamment à travers :

  • Limitation de l'extension urbaine

Ce projet particulièrement ambitieux en terme de densité de logement (plus importante que celle imposée par le Plan local de l'urbanisme) vise à limiter la perte de zones naturelles et agricoles sur le territoire.

  • La qualité de vie

Des espaces publics de proximité sont réalisés à l'échelle de chaque ilot et de vastes zones naturelles sont préservées et réhabilitées, permettant aux habitants de bénéficier d'espaces de rencontre multiples. 

  • La mobilité durable  

L’usage de la voiture est limité au profit des modes alternatifs de déplacement. La circulation douce (piétons, vélos) est ainsi privilégiée. Une voie de bus desservira le quartier et une station de tramway (Keranroux) est située à proximité.

  • L’énergie

En graduant l’éclairage en fonction des voies et des horaires, le quartier profite d’une limitation des consommations d’énergie. Par ailleurs, le cahier des charges du quartier interdit tout mode de chauffage éléctrique.

  • La gestion durable des déchets 

Afin d’inciter les futurs habitants au tri sélectif de leurs déchets et de limiter les nuisances, des bornes d’apport volontaire (conteneurs enterrés) seront implantés sur le quartier.

  • La gestion de l’eau

La gestion des eaux pluviales s’effectuera en fonction de la topographie en excluant leur rejet dans le réseau d’assainissement (infiltration quand cela est possible, réutilisation des eaux pluviales…).

  • La préservation et le confortement des zones naturelles humides
    • Réhabilitation de la zone humide de Poull ar horred : 2 hectares de terres dégradées ont été réhabilitées par BMa dès le démarrage du projet (automne 2014). La réhabilitation de cette zone humide a été réalisée dans le cadre du réseau expérimental de réhabilitation de zones humides du Finistère, piloté par la Cellule d'Animation sur les Milieux Aquatiques (CAMA, partenariat pour son volet zones humides entre le Conseil Général du Finistère et le Forum des Marais Atlantiques), accompagné de partenaires techniques et scientifiques  (Institut National de la Recherche Agronomique, Université de Bretagne Occidentale, Chambre Régionale et départementale d’Agriculture, Conservatoire botanique national de Brest,…).
    • Le projet prévoit également une préservation et un confortement de la zone humide du Vern, ainsi que la pérénisation de ses usages et notamment le paturage par un exploitant agricole en bio. 

 

  • L'accompagnement de projets innovants

BMa accompagne un projet d'habitat participatif sur le quartier, La Catiche des Villes et encourage toute initiative inovante d'un point de vue social et environnemental.